Rechercher
  • Lucie Ribault

L'équilibre acido-basique

Mis à jour : 17 nov 2019

Les informations présentes dans cet article ne se substituent en aucun cas à un traitement médical et ne dispensent en aucun cas de consulter et/ou de suivre les recommandations allopathiques de votre médecin.

.

En quoi consiste l'équilibre acido-basique ?

L’équilibre acide-basique est une notion fondamentale en naturopathie.

Il existe des substances acides et d'autres "basiques" ou "alcalines"

Un acide est une substance capable de libérer des ions hydrogène.

Une base est une substance capable de capter des ions hydrogène. Ces substances « basiques » ou « alcalines » permettent donc de diminuer l’effet de l’acidité.


L'unité de mesure le degré d’acidité ou d’alcalinité d’une substance est le

pH (= la puissance (p) d’une substance à libérer des ions hydrogène (H)).


Au niveau de notre corps, il existe des acides :

- endogènes = produits par le fonctionnement du corps lui-même

- exogènes = apportés par les aliments et l'environnement extérieur.


De ce fait, le corps, par son fonctionnement, reçoit et produit des acides. S’il s’agit de quantités limitées, le corps les neutralise et les élimine facilement en mettant en place des moyens de régulation :


- augmentation de la ventilation pulmonaire


- utilisation de système tampon : neutralisation des acides en les associant avec une base. Pour cela le corps peut être amené à prélever les minéraux basiques/alcalins présents dans les os, les cheveux, les ongles. Cela conduit, à la longue, à une déminéralisation avec chute des cheveux, ongles cassants...


- le foie qui, entre autres, élimine les acides biliaires, dégrade l’acide lactique


- excrétion de l’excès d’acides par l’urine et la transpiration


Le problème se pose lorsque le taux normal d’acidité est dépassé. Avec notre mode de vie et notre alimentation, l’acidose tissulaire (l’excès d’acides dans les tissus) est très fréquente. Notre organisme ne peut plus gérer cet excès, le terrain* est déséquilibré, ce qui entraîne une multitude de troubles, touchant l’ensemble du corps.


La notion de « terrain »

Imaginer le terreau d’une plante : celui-ci doit être riche en nutriments, en substances minérales et organiques pour que la plante pousse harmonieusement. Il en est de même pour le corps humain : il faut que la composition du terrain organique soit optimale, équilibrée, pour que nos cellules fonctionnement correctement.


Le terrain est l’ensemble des liquides qui irriguent le corps, qui baignent, nourrissent et nettoient nos cellules : le sang, la lymphe, le liquide extra et intracellulaire.

Quelles sont les causes de ce déséquilibre ?


1. La suralimentation en acides


Les aliments acidifiants

Leur caractère "acide" n’est pas détectable au goût. Ex: le sucre blanc, les pâtes...

Ces aliments sont acidifiants car ils libèrent de nombreux acides au cours de leur transformation dans l’organisme.


Protéines animales

Aliments riches en purines

Graisses saturées & Aliments raffinés en général

Plats cuisinés industriels, certaines boissons (sodas, alcool), tabac

Les aliments acides

Directement repérables au goût, tels que le citron ou le vinaigre.

Ces aliments sont cependant transformés en substances basiques lorsque le corps les utilise selon les personnes.

Pour celles qui souffrent d’une incapacité métabolique face aux acides, ils resteront complètement, ou en partie, acides.


Leur impact sur le corps dépendra :

- de la quantité consommée

- du tempérament («tempéraments hippocratiques »)

- de la vitalité de la personne

- de la saison mais également de l’heure de consommation.


Fruits et jus de fruits (tous sauf la banane qui est alcalinisante)

Tomate, surtout cuite (faire cuire les tomates avec une carotte pour diminuer l’acidité)

Vinaigre

Alimentation et boissons lacto-fermentées : kéfir, choucroute…

Vin – surtout vin blanc


2. Les carences en vitamines et en oligo-éléments


Les vitamines et oligo-éléments (fer, manganèse..) sont des activateurs d’enzymes

Les enzymes sont nécessaires dans tout processus de transformation de substances chimiques.

Ex : transformation du glucose en énergie disponible pour les cellules


Beaucoup d’acides sont le résultat de mauvaises transformations bio-chimiques dues à une carence en vitamines et oligo-éléments.


3. La sous-oxygénation


Exemple: sédentarité stress, pollution atmosphérique, tabagisme

Une bonne promenade en pleine nature peut suffire à oxyder de nombreux acides en circulation.


4. Le surmenage physique

Le surmenage, le stress, ainsi qu'un manque de sommeil, entraînent une augmentation du taux d’acidité dans le corps.


5. Les éliminations insuffisantes par les reins et la peau


Les acides sont normalement éliminés du corps grâce au travail des reins (par l’urine) et de la peau (les glandes sudoripares qui sécrètent la sueur).


Le taux d’acides accumulés dans le terrain dépend donc aussi de la bonne marche de ces deux émonctoires. S’ils fonctionnent mal, les déchets acides s’accumulent dans le corps, entraînant l’acidose tissulaire.


6. Les fermentations digestives


Il peut arriver que les substances alimentaires soient mal transformées au cours du processus digestif du fait :

- d’une faiblesse du foie et/ou du pancréas (= les glandes digestives)

- des incompatibilités et intolérances alimentaires

- suralimentation, grignotage

- stress


Ces substances auront tendance à fermenter ou à putréfier se transformant en substances toxiques et acides qui seront absorbées en même temps que les substances nutritives utiles (surtout si la paroi intestinale a été rendu poreuse par ces substances toxiques).


7. Certains médicaments et produits chimiques: anti-inflammatoire, corticoïdes…


Les conséquences d’un déséquilibre


L’agression par les acides

Les acides irritent les tissus, provoquent des inflammations douloureuses et blessent les muqueuses.

Exemples de troubles en résultant : problèmes ORL (sinusite, bronchite..), trouble digestif (gastrite, ulcère, colite..), articulatoire (tendinite, arthrite…), cutanés (peau sèche, dermatite...).


La déminéralisation

Face à l’agression des acides, le corps prélève dans ses tissus des minéraux basiques nécessaires à sa défense tels que : calcium, magnésium, potassium. Ces bases se situent dans les os, les cheveux, les dents, les ongles.


Conséquences : les articulations se fragilisent, s’enflamment entraînant des problèmes rhumatismaux (fracture spontanée, ostéoporose..), les cheveux deviennes cassants et chutent, les dents deviennent friables, cariées, les ongles se cassent, deviennent mous…


Une diminution des défenses organiques

La peau et les muqueuses, fragilisées par la déminéralisation, ne remplissent plus leur rôle de défense face aux infiltrations microbiennes. Les microbes pénètrent alors facilement dans le corps par les lésions des muqueuses.


Les organes du système immunitaire sont aussi affaiblis par l’agression des acides et la déminéralisation entraînant des infections répétées et persistantes.


Un encrassement des organes et des tissus

Les liquides du corps chargés en toxines deviennent moins fluides et ne peuvent plus accomplir leurs fonctions c’est-à-dire acheminer les vitamines, minéraux et oligo-éléments aux cellules et drainer les déchets pour les éliminer.

Cela entraîne des perturbations des assimilations et des éliminations au niveau cellulaire.


D’autre part, les grandes quantités de minéraux prélevés dans les tissus encombrent et encrassent les émonctoires (= les organes d'élimination). Ils finissent par s’y accumuler et former des dépôts ce qui peut entraîner des calculs (biliaires, urinaires ou salivaires) ou provoquer la sclérose des organes (articulations bloquées...).


Comment rétablir l’équilibre?

Les conseils apportés en naturopathie visent à rééquilibrer la composition du terrain par le drainage des toxines et par le comblement des carences

Consommer plus d’aliments alcalinisant : banane, légumes cuits ou crus (sauf tomate, oseille, cresson, épinards, asperge, rhubarbe), algues, graines germées, oléagineux (liste non exhaustive)


Associer les aliments acidifiants avec des aliments alcalinisants pour neutraliser les acides


Consommer les aliments acides :

  • selon votre tempéraments et votre vitalité (énergie)

  • en petites quantités

  • de préférence l’été car les acides nous rafraîchissent (la frilosité est un signe d’acidité) et vers 17h ex : les fruits sont à consommer de préférence au goûter.


Favoriser l’élimination des acides

  • par peau et reins: avec des tisanes drainantes, du sauna sec

  • par les poumons en faisant de l'exercice physique


Diminuer le stress : Relaxation – méditation – cohérence cardiaque


Reminéraliser

- Par un apport en calcium magnésium, potassium, silicium


Fixer les minéraux

Pour cela il est important de pratiquer une activité physique, avoir un apport suffisant en vitamine D et veiller à avoir une bonne flore intestinale.


Vous voilà maintenant armés pour maintenir ou retrouver un équilibre acido-basique!



Lucie Ribault

Naturopathe Iridologue - Nantes