Rechercher
  • Lucie Ribault

La santé par les bourgeons

Mis à jour : 21 déc. 2019

En travaillant en magasin biologique et durant mes consultations, je me suis rendue compte que peu de personnes connaissent la gemmothérapie. Cette branche de la phytothérapie est très intéressante car elle permet d'agir en douceur mais en profondeur sur une grande variété de troubles.


Les informations présentes dans cet article ne se substituent en aucun cas à un traitement médical et ne dispensent en aucun cas de consulter et/ou de suivre

les recommandations allopathiques de votre médecin.

La gemmothérapie est une méthode thérapeutique fondée sur l'utilisation des bourgeons d'arbres, de plantes, de jeunes pousses ou encore de radicelles. Elle fut développée à la fin des années 50 par le Dr Pol Henry, homéopathe belge. Vingt ans plus tard, l'homéopathe français Max Tétau reprit les travaux et la pratique de la gemmothérapie.


Le principe de la gemmothérapie


Véritable concentré de vitalité, les bourgeons et les jeunes pousses contiennent tous les éléments nutritifs et l'énergie nécessaires au développement des différentes parties de l'arbre et de la plante en devenir. Les produits qui en découlent contiennent ainsi toutes les propriétés des fleurs, des feuilles, des fruits ou encore des racines.


Ces formes embryonnaires sont constituées :

- de tissus qui détiennent les principes actifs vivants, dont les acides nucléiques,

- de minéraux, vitamines, oligo-éléments, des facteurs de croissance...

- et d'environ 45% de sève qui permet à l'information énergétique de circuler et aux nutriments et facteurs de croissance d'être distribués à l'intérieur de la plante.


La gemmothérapie utilise les bourgeons foliaires (= bourgeons qui se développeront en feuille) ou floraux (=qui se développeront en fleur).


Les principes actifs contenus dans les bourgeons ou les jeunes pousses fraîchement récoltés sont extraits par macération à froid grâce à trois solvants:

- l'alcool qui extrait les composés chimiques

- la glycérine végétale qui capte les éléments énergétiques et chimiques de la sève

- l'eau qui permet la "transmission énergétique" du bourgeon.


La forme gemmothérapeutique la plus répandue aujourd'hui est le macérât glycériné concentré. Elle est définie comme complément alimentaire à base de plantes par le Parlement européen et est vendue librement, sous forme unitaire ou de complexes, dans les rayons des pharmacies, parapharmacies, magasins biologique, sites internet...


Il est possible de confectionner soi-même les macérats de bourgeon.


Leurs bienfaits


Une action globale sur la personne

Chaque bourgeon aura une action sur l'organisme qui varie selon ses spécificités.

Certains sont reminéralisants et donc permettent de réduire l'acidité de l'organisme, d'autres ont une action antioxydante, régénérante (grâce à leur intense multiplication cellulaire), diurétique ou encore immunostimulante...


Le potentiel des macérats de bourgeon s'exprime aussi sur la sphère mentale et émotionnelle.

En effet, les bourgeons et jeunes pousses sont riches en acides aminés, précurseurs des protéines et des neurotransmetteurs. Ils peuvent ainsi avoir un effet bénéfique sur le fonctionnement du système nerveux : le sommeil, l'anxiété, les troubles de l'humeur, la concentration, la mémorisation...


En agissant à la fois sur le corps et le psychique, la gemmothérapie a toute sa place dans une approche holistique telle que la naturopathie.


Une action sur le terrain

Les bourgeons viennent agir en douceur et en profondeur au rééquilibre du terrain. En soutenant et stimulant les organes émonctoires (reins, peau, poumons, foie, intestins), c'est-à-dire les organes chargés de l'élimination des déchets, toxines, acides, etc. ils permettent aux tissus de se régénérer. Ils participent ainsi à l'harmonie du fonctionnement de l'organisme entier.


La gemmothérapie est de ce fait une alliée intéressante dans l'accompagnement au retour à l'équilibre, en parallèle des changements d'hygiène vitale à réaliser (réglages alimentaires, activité physique, gestion du stress..).


Une action énergétique

L'énergie du bourgeon est véhiculée grâce à la sève, impactant positivement et subtilement notre propre énergie, notre calme intérieur et notre bien-être psychique.


Le docteur Max Tétau a d'ailleurs mis en lumière la possibilité d'utiliser les bourgeons comme aide au développement personnel.


Grâce à leurs constituants chimiques et leur apport énergétique, ces macérats glycérinés ont une action globale et complète sur l'organisme permettant ainsi de bénéficier d'un large éventail de propriétés thérapeutiques.


Le saviez-vous?

Toutes nos cellules et nos tissus ont une origine embryonnaire. La base de notre constitution est constituée de trois feuillets : l'ectoderme, le mésoderme et l'endoderme.

La peau et le système nerveux se développent à partir du même feuillet, ce qui explique leur imbrication. Par exemple nous rougissons lorsque nous sommes mal à l'aise ou des troubles cutanés comme le psoriasis apparaissent lors de stress intense.


Comment les utiliser


Les bourgeons peuvent être utilisés :

- de façon momentanée pour un trouble passager,

- en accompagnement pour une cure de fond

- pour soutenir et compléter un traitement allopathique.


Il est également possible d'y avoir recours à titre préventif.

Cela ne dispense pas cependant d'un suivi médical.


Un des atouts de la gemmothérapie est sa simplicité d'utilisation.

Il suffit de diluer des gouttes de macérats de bourgeon, entre 5 à 15 selon l'effet recherché, dans un verre d'eau.


Les macérats de bourgeon sont à prendre en dehors des repas.


La prise peut être renouvelée une à trois fois par jour selon les besoins.


Il existe également des sprays qui s'utilisent en pulvérisation sublinguale (= sous la langue).


À noter qu'un macérat glycériné se conserve environ 3 ans.


Bourgeon de marronier

De manière générale, qu'elle soit utilisée en prévention ou en cure, la gemmothérapie se prend par cycle de 3 semaines avec 1 semaine de coupure (on parle de fenêtre thérapeutique) pour que l'organisme puisse intégrer l'information et s'autoréguler par la suite.


Lors de longues cures, pour un aspect pratique, il est possible de prendre les bourgeons les jours de semaine en faisant une pause le week-end.


Vous pouvez combiner trois à quatre bourgeons, en les alternant entre chaque cure pour éviter le phénomène d'habituation, et préserver ainsi leur efficacité dans le temps.


Précautions d'utilisation


Il est important de respecter les conseils d'utilisation, notamment pour:

- les femme enceintes car certains bourgeons ont une action endocrinienne ou hormonale

- les enfants ex: pas de bourgeons ayant des propriétés drainantes

- les personnes ayant des organes très affaiblis ou dysfonctionnant

- des interactions possibles avec certains traitements allopathiques.


Des macérats de bourgeons tels que le romarin, le frêne, le bouleau ou encore le genévrier ont pour rôle de stimuler la fonction hépatique (=du foie).

Lors de ce drainage, des toxines sont remises en circulation dans l'organisme avant leur élimination. Certaines personnes peuvent alors ressentir des gênes telles que des maux de tête, des nausées...

Le conseil est de commencer la cure avec une faible dose et augmenter progressivement au fil des jours.


Pour les bourgeons à action tonifiante comme le cassis ou le séquoia par exemple, il est préférable de les prendre le matin pour éviter toute perturbation du sommeil


Chaque personne étant unique, les réactions seront bien sûr différentes en fonction de la sensibilité de chacun.


N'hésitez pas à demander conseil auprès d'un(e) spécialiste!



Lucie Ribault

Naturopathe - Iridologue